Foire aux questions

Sur quoi construisons nous le projet ?

Foresta est déjà un lieu de vie. Nous souhaitons valoriser les qualités et capacités des lieux par la construction de la Station Foresta mais aussi par des aménagements simples, supports d’activités culturelles, sportives, productives et pédagogiques.

Autour de ce désir se sont dessinés les fondamentaux, valeurs centrales et collectivement définies autour desquelles s’impulse la dynamique du projet : le paysage, l’hospitalité, la mémoire, la production locale, le territoire et les usages existants.

Pourquoi le projet s’appelle Foresta ?

Foresta est le nom de la famille qui possédait le château qui était là avant mais aussi la plupart des tuileries de ce bassin d’argile. Ce nom est resté dans les mémoires. On nous a raconté que le dimanche, les familles se promenaient dans les jardins, s’installaient dans l’herbe pour un pique-nique et que les enfants jouaient dans les pentes.

Ce nom mêle les histoires multiples du site et aujourd’hui, il incarne la possibilité de toutes les réunir dans un projet commun.

Pourquoi parler d’incubateur de plein air ?

Le principe de Foresta est d’accueillir des projets proposés par d’autres, par vous ou par n’importe qui sensible aux valeurs partagées et souhaitant utiliser l’espace disponible. Ces projets auront comme caractéristiques de se déployer dehors, en plein air. Les thématiques imaginées à ce jour sont l’agriculture urbaine, le sport, l’ingénierie écologique, les événements festifs et culturels, l’accueil d’animaux, l’art, le camping et l’artisanat. Les porteurs de projets sélectionnés pour participer à l’incubateur seront accueillis et accompagnés.

Va-t-il y avoir des constructions ?

Oui, nous allons construire la “Station Foresta”, un bâtiment de 600m2, un lieu de convivialité et une grande boîte à outils. On y trouve des vestiaires, une salle d’étude connectée, les bureaux de l’incubateur, un atelier et une grande cantine, qui pourra être utilisée par ceux qui le souhaitent. Cela permet d’amener l’eau et l’électricité sur le site et de tester par des techniques spécifiques et des chantiers ouverts une construction écologique (orientée sur les procédés de construction alternative, le mobilier, la végétalisation…)

Ce terrain n’est-t-il pas inconstructible ?

La réglementation d’urbanisme classe ce terrain en en zone “UV3 – grands sites à vocation sportive ou de loisirs”, avec une autorisation de construction de maximum 1000 m², à la condition que le bâtiment serve la vocation sportive ou de loisirs. Ce terrain est par ailleurs réputé inconstructible car étant composé de remblais, il n’est pas assez solide pour accueillir des constructions lourdes telles que des immeubles.

Qui finance ces constructions ?

L’Union Européenne, l’Etat et les collectivités locales ont accepté de contribuer au financement de la construction de la Station Foresta et de la mise en place d’une équipe pour l’incubateur. Résiliance finance les réseaux, et Yes We Camp porte aussi une part de ce coût. Le reste du projet et les programmes de l’incubateur devront se développer au fil du temps, en créant progressivement une économie locale.

Est-ce-que le site reste accessible ?

Le site n’est pas un espace public, mais nous avons convenu avec le propriétaire que pendant huit ans, le site reste accessible, comme un parc. La Station et certaines parties sur lesquelles seront déployés les projets accueillis par l’incubateur auront des réglementations spécifiques, mais globalement, le site restera ouvert et l’ensemble des cheminements accessibles à tous.

Comment participer ?

Foresta est un projet participatif et il y a plusieurs manières de s’impliquer. Nous mettons progressivement en place une gouvernance de projet, avec des groupes thématiques, pour que chacun puisse s’exprimer et faire des propositions. L’équipe de l’incubateur sera disponible pour construire des projets avec les acteurs locaux. La salle d’étude sera accessible en journée et en soirée. Il y aura aussi la possibilité d’utiliser la cantine pour préparer et vendre des repas, ou proposer des événements culturels. Une fois par an, nous inviterons tous les riverains pour l’Assemblée Foresta, un moment d’échange et de fête.

Ça commence quand ?

Le projet a en fait déjà commencé ! Depuis trois ans, de nombreuses rencontres et ateliers ont eu lieu sur le site, avec les centres sociaux voisins, les habitants, certains acteurs culturels d’ici ou d’ailleurs. Foresta est une démarche qui se construit au fil des rencontres et des réalisations, ça n’est pas un projet déjà défini ! Nous continuons à proposer et à accueillir des propositions (balades, ateliers, rendez-vous conviviaux..) pour revenir doucement sur le terrain. Il y aura un moment fort avec la construction de la Station Foresta en 2019, et les premiers projets de l’incubateur devraient arriver fin 2018.

Et après les huit ans ?

Nous avons pour l’instant une convention d’occupation temporaire à titre précaire. Au bout de trois ans, nous paierons un loyer au propriétaire, puis au bout des huit ans de la convention, nous ferons avec l’ensemble des partenaires un bilan de l’expérience, et Résiliance prendra une décision concernant l’usage qui sera fait du site pour la suite. Notre intention est que le projet prouve sa capacité à créer ici un espace dynamique, accueillant et productif, si bien que les usages collectifs qui vont s’épanouir pourront naturellement être reconduits.

Qui est déjà impliqué dans le projet ?

Les Jardins du Belvédère, les habitants, la Gare Franche, Voyons Voir, Espigaou, Mont’Anes, Jean Guillon, Bel’Assiette, les Baguettes Magiques, les centres sociaux de la Viste, Grand St Antoine, Campagne-Lévêque, les CIQ riverains, Bricabracs, Arènes, les école de la Viste-Bousquet et St Louis-Consolat, le collège Barnier, l’école Tay-Vu Dao, Images et Paroles engagées, Ancrages, l’Agence de voyages imaginaires, Provence VTT, Yog’Ami, Les perles de l’oasis, la Tuilerie Monier, Taddé Sport & culture, Sextant et plus !